Le leadership: ce n’est pas une question de potion magique !

superman

Le leadership nous fascine, nous séduit et nous intrigue ! Les leaders prennent l’ascendant sur les groupes, arrivent à transformer des volontés, des habitudes et même des destinées. Un leader est celui qui connaît la Voie, qui prend cette Voie, et qui montre la Voie aux autres (John C. Maxwell). Le leadership traduit ainsi la capacité d’un leader à obtenir de ses équipes une adhésion for Continuez à lire

Osez l’Authenticité : une question de connaissance de soi, de principes et non uniquement de valeurs !

unnamed

Notre authenticité est ‘mise en défaut’ quand nous croyons que les gens agissent vis à vis de nous comme s’ils cherchaient des prototypes et des modèles prédéfinis. Dès lors, nous essayons de nous conformer à ce que l’autre souhaite voir ou entrevoir en nous. Nous pouvons bien nous inspirer des ‘prototypes’ que nos sociétés modélisent et héroïsent, nous pouvons bien comprendre les prototypes de réussite que notre société essaie de produire. Mais nous devons nous interdire de rentrer dans un processus de clonage aveugle de la réussite des autres. Ceci démarre par croire en notre unicité et notre potentiel distinctif (voir article : http://yandouz.com/croyez-en-votre-unicite-distinctive/), et se renforce par notre capacité d’être ou de devenir authentique.

L’authenticité est souvent utilisée pour qualifier une personne en signifiant l’exactitude, la vérité et la sincérité de ses comportements, ses paroles, et ses pensées… Le challenge de l’authenticité est plus dans la dynamique du mouvement continu des relations humaines. Entre ce que vous pensez … ce que vous décidez … et ce que vous faites, il y a beaucoup de zones grises qui font que votre authenticité peut être compromise sans que vous vous en rendiez compte. Pour résoudre ce défi, je vous propose d’explorer profondément ce qui fait votre personnalité à travers vos valeurs et vos principes. Chose qui n’est pas gagnée d’avance, sans investissement serin dans l’exploration de soi. Vous pouvez essayer d’être authentique sans tracer les contours de vos principes, mais vous ne le serez pas simplement. Connaitre soi est un exercice perpétuel pour tester nos valeurs et voir comment elles deviennent ou pas des principes qui gouvernent notre vie.

Définir quand et comment nos valeurs se transforment en principes est la meilleure façon de se découvrir. Nous pouvons avoir une batterie de valeurs que nous avons vécues, que nous avons apprises de part notre éducation, ou que nous avons eues à travers notre héritage familial ou socioculturel … L’essentiel n’est pas de croire que les valeurs suffisent pour nous définir. Loin de l’être ! Une fois vos principes identifiés, l’authenticité est à quel point vous assumez ces valeurs à travers des principes-actions indépendamment du contexte. Assumer ses principes est être responsable de ses choix de valeurs et de leurs conséquences. Il ne s’agit pas de prédire ces dernières mais de ne pas les fuir, les utiliser et les assumer. Il s’agit de votre capacité à corréler votre authenticité à votre capacité de générer la confiance autour de vous et à travers vos principes ‘actionnables’ !

PS: Cet article est paru dans l’édition du 19/12/2016 du premier quotidien du Maroc, Le Matin

unnamed-1

Le miroir social : L’épée à double tranchant

le-miroir-social-lepee-a-double-tranchant

En étant une épée à double tranchant, le miroir social ne dégage pas une image mais des reflets nuancés qui méritent souvent notre méfiance. Le miroir social informe et déforme, enseigne et renseigne, ment et dément !

Vous vous réveillez en bonne forme, vous vous habillez selon ce que vous aimeriez vraiment, vous arrivez sans trop de complication logistique au bureau, et là, vous croisez un collègue que vous avez l’habitude de voir, mais qui n’a l’habitude d’apporter aucun jugement à votre égard … sauf ce matin là! La première remarque qu’il vous fait, est-ce que ça va? Vous apparaissez fatigué? Je vous vois pensif … Je peux faire quelques chose pour vous ? Bien que tout va bien de votre côté, selon vous, vous recevez un reflet de votre image que nous n’attendez vraiment pas. Là vous commencez à vous demander si les gens excellent tellement dans la lecture entre les lignes alors qu’ils ignorent lire ce qui est sur ces lignes. En d’autre terme, vous avez l’impression que les gens de votre entourage essayent tellement d’interpréter vos actes et votre allure au ‘second degré’ tout en oubliant le ‘premier degré’ et ce que vous êtes ou ce que vous faites intentionnellement.

Ceci dit, le miroir social n’est pas uniquement et tout le temps maléfique ; Il peut être constructif. L’exemple classique est relatif à nos propres traits de personnalité. Souvent, vous agissez dans une situation donnée d’une certaine façon, et dès lors, quelqu’un de votre entourage rétorque immédiatement, en disant que vous réagissez tout le temps de la même manière. Ceci vous surprend, et vous répliquez que c’est la première fois, et là, à votre surprise, on vous donne l’historique de certaines réactions qui prouvent effectivement que vous réagissez de cette manière. Après tout, on a plus d’habilité à identifier la personnalité d’autrui que de cerner la nôtre. Il ne faut surtout pas s’étonner quand on se fait surprendre par rapport à des reflets du miroir social. Il est tout à fait normal que nous ne pensions pas à ce que ce miroir reflète. Ce type de constat est constructif car il vous fait mieux appréhender votre personnalité.

Le miroir social reflète notre leadership à condition que notre posture soit transformatrice. Si vous continuez à le contempler avec docilité, vous pouvez éventuellement vous changer, mais non vous transformer; vous pouvez satisfaire votre entourage, mais non vous épanouir ! Ce qui est sûr, c’est que si vous subissez votre miroir social, vous ne pouvez être que suiveur et non leader.

Dans plusieurs circonstances, l’effet du miroir social crée les ‘suiveurs’ à travers le confort de l’inertie qu’il peut dégager. En effet, Il est fascinant comment l’individu se laisse aller dans des comportements irrationnels et qui vont à l’encontre de ses valeurs juste parce que son entourage le fait. Des expériences sociales de plusieurs scientifiques, à l’instar de Solomon Asch, prouvent ces propos et confirment l’absurdité des comportements des individus soumis à l’influence sociale quand on les met dans un groupe, en contraste avec leur rationalité qui prévaut quand ils sont pris seuls.

Construisez et challengez votre miroir social et vous allez renforcer votre leadership personnel et interpersonnel. Ceci est certainement le fruit de deux victoires que Steven Covey distingue clairement dans son ouvrage: Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent. Il s’agit de la victoire privée et la victoire publique, sachant que la première précède la deuxième. La victoire privée est le résultat d’un travail sur soi pour se détacher de la dépendance et aller vers l’indépendance à travers la proactivité, la vision et la priorisation. L’indépendance n’est pas un objectif ultime car nous devons tirer le mieux de nos relations sociales et créer un environnement interdépendant qui, lui même, nous fait parvenir à la victoire publique. Ceci est le fruit de notre capacité à changer nos habitudes vers un état d’esprit gagnant-gagnant ainsi que vers plus de synergie et d’écoute d’autrui !

Se ressourcer, ce n’est pas seulement une question de vacances !

balance-110850_960_720

La monotonie du travail, les micro-problèmes interminables, et les nombreuses priorités non prioritaires font de nos journées un terrain fertile de stress et de surmenage. S’offrir un break, un weekend prolongé, ou des vacances sont des occasions pour se reposer. Ceci dit, il ne s’agit pas d’opportunités sûres pour se ressourcer convenablement.

La raison est que, souvent, notre attention n’est que sur une des dimensions de notre fatigue. Il s’agit de celle relative à notre corps qui ne suit plus notre rythme journalier et qui nous signale son malaise à travers des manifestations aiguës et décelables physiquement parlant. Par contre, nous négligeons ou /et nous nous ne rendons pas compte des dimensions psychologiques et mentales qui se fatiguent d’une façon chronique et que nous n’arrivons pas à déceler que quand c’est relativement trop tard !

Se ressourcer convenablement est une question de philosophie permanente et non d’une opportunité temporaire (Vacances, break, weekend…). Quand nous sommes dans l’engrenage des responsabilités journalières, nous nous promettons les prochaines vacances pour nous reprendre en main, et puis quand les vacances sont là, nous stressons pour que ça se déroule bien ou nous restons attachés à ce qui nous attend à notre retour ! Il faudrait comprendre que le ressourcement ne demande ni vacances ni break ! Le processus de reprise d’énergie demande une hygiène quasi journalière à travers la qualité de notre vie au sens psychologique et mental.

Différentes occasions journalières sont bonnes pour (re)dynamiser les dimensions de notre personne et de déstresser. La nature en offre une multitude ! Prenons un exemple … Permanent de part son omniprésence, le ciel est un espace qui fascine! En journée, en soirée, au milieu de la nuit, nuageux, gris, clair, ensoleillé, sa grandeur et sa beauté font de lui un espace de contemplation incontournable qui nous attire et nous intrigue. Combien de fois projetez-vous votre regard au dessus de vous dans un moment de contemplation du ciel et ce qu’il comporte en terme de détails, complexité, globalité, et d’imprévisibilité tout en laissant libre cours à votre imagination? La réponse, est malheureusement, rarement … si ce n’est presque jamais !

Sans que vous soyez expert de la méditation, contempler les merveilles de la nature est une source d’inspiration qui vous incitera à retrouver le charme des envies au lieu de vous confiner à la servitude des besoins. Nous ne profitons que rarement de la nature pour réveiller l’énergie d’exploration qui dorme en nous. Il faut aussi et surtout se dire que nous n’exploitons que peu nos sens et la façon qu’ils interprètent notre entourage et nos expériences sensorielles. Maintenir l’éveil des sens à travers la contemplation de la nature est une source incontournable de l’inspiration et de la motivation qui vous permettent de vous ressourcer en permanence.